Le SNECA défend l’idée que le Forfait Jours (décompte du temps de travail en Jours sur l’année, et non plus en heures hebdomadaires) ne doit pas être mis en place quand le salarié ne dispose pas de l’autonomie dans la gestion de son temps de travail. Sinon cela devient une convention de « Forçat »…

Demandez donc à vos collègues qui y sont déjà soumis… Ils le consomment sans aucune modération…

Par ailleurs, le temps de travail des autres salariés (ceux dont le temps de travail reste défini en heures, soit 39h ou 37,45h selon les cas) doit être contrôlé toutes les semaines afin de comptabiliser les heures supplémentaires… En tout cas, c’est ce que demande le SNECA…