Si on comprend bien, permettre aux salariés d’obtenir des sièges aux Conseils d’Administration des entreprises ne serait pas forcement une source de problèmes, mais plutôt le gage de décisions profitables à tout ce qui compose l’entreprise: actionnaires, dirigeants, salariés etc…

Mais alors, pourquoi ne se passe-t-il rien dans les Caisses Régionales de Crédit Agricole, bien que la loi Rebsamen de 2015 ait institué des administrateurs salariés (pas beaucoup certes) dans les sociétés commerciales de plus de 1000 salariés, et alors que les CR dépassent (presque) toutes ce seuil ?

Tout simplement, parce que notre patronat se retranche derrière le statut de mutuelle !!! risible, non ?

l’article traitant de ce sujet est ici