Sans concertation préalable, un amendement gouvernemental à la loi PACTE vise à rendre possible la résiliation des complémentaires santé collectives , à tout moment, à l’issue d’un délai d’un an de souscription… Et c’est l’employeur qui a la main..  la lettre intersyndicale adressée à la ministre est ci dessous

courrier buzyn 23 01 19