Et ça fait froid dans le dos… quand on compte le nombre de collègues qui craquent, et ceux qui auraient du s’arrêter plus tôt, pour éviter de craquer plus fort…

a lire, avant d’agir… si vous repérez cette situation, contactez votre délégué Sneca